lundi 22 octobre 2012

La semaine dernière j'ai reçu ma nouvelle râpe "spéciale cheval de trait", le bonheur !

Mardi je suis venue en milieu d'après-midi chercher Thorgalou au pré. J'avais amené l'étrille, je lui ai fais un rapide pansage et nous sommes partis directement à l'autre bout du haras car nous avions rendez-vous avec le vétérinaire pour le vaccin contre la rhino. 
Thorgal était complètement mou et en route il a trébuché très fort 2 ou 3 fois, je dois dire qu'il m'a un peu inquiétée... on allait voir le véto, ça tombait bien.

En attendant le véto nous avons passé dix minutes dans le grand manège, nous avons marché un peu, avons fait une pause vers le fond parce que le fond est toujours moins attirant pour les chevaux... j'ai peaufiné le pansage de Thorgal et le véto nous a appelé à l'autre bout.

Auscultation, prise de température, tout allait bien, je pense que mon grand a trébuché car je l'ai sorti du pré en plein milieu de sieste et le réveil a été compliqué. Le vétérinaire a regardé ses dents et en sortant la main, il a dit à Thorgal : "t'as de belles dents mon gars". Trop mignon :p La dernière visite pour les dents remonte à un an, mais il m'a dit qu'on pouvait attendre un an de + pour en refaire une... cool ! 

Thorgalou a eu son vaccin, il n'a pas bronché, je l'ai récompensé quand même : on va pas attendre qu'il se mette à broncher, pour lui dire que c'était mieux quand il ne bougeait pas :p 

Nous sommes rentrés tranquillement à pieds et sommes allés au petit manège. Thorgal était mieux réveillé, il n'a pas tellement re-trébuché... 
J'ai sorti ma super nouvelle râpe et après 1h de douche pour qu'il ai les pieds propres, mon grand a eu droit à un bon parage des 4 sabots. J'ai corrigé les petits évasements, rectifié les quelques irrégularités qui me chagrinaient depuis quelques semaines (mais Thorgal avait alors les pieds trop secs, trop abîmés et ma vieille râpe coupait trop mal pour que je le fasse). J'ai aussi pu m'attaquer aux deux zones de surpressions qui avaient créées une bleime sur chaque postérieur (bleime = tâche rosée sur la corne. Ne croyez jamais un maréchal ferrant ou pareur qui vous dit que "ça arrive et c'est rien" ! Même si ce n'est pas grave, une bleime signifie qu'il y a un défaut de pression et qu'il faut le corriger).


Après 1h de parage j'en avais pleins le dos - pas plein les mains car pour une fois, je me suis obligée à mettre des gans : je n'ai pas fini la séance les mains en sang, c'est cool :p 
Thorgal en avait marre aussi et il a été un peu pénible car comme il est sans doute bloqué au postérieur droit, il a eu bien du mal à me laisser le gauche. 


Nous avons soufflé un peu tous les 2 et sommes rentrés au pré tranquillement, avec en route un ou deux tous petits exercices, histoire de finir les récompenses que j'avais dans la poche :p 
Une séance "entretiens" qui a duré plus de 2h, du véto au parage, pas très passionnant pour mon grand mais nécessaire pour sa santé et j'espère qu'avec ce parage, il va se sentir mieux dans ses pieds et dans son dos. C'est arrivé qu'une petite gène à un postérieur, disparaisse après un parage... surtout quand le parage était devenu nécessaire, comme là !

*****

Vendredi je suis venue voir mon grand au soir, et j'ai vu très rapidement que le parage n'avait rien changé à son blocage... dommage..
Nous avons travaillé une petite demie-heure, nous avons fait des allers-retours et quelques transitions sur sol dur car vu l'état du pré, je me suis dis que ça allait lui faire du bien de marcher ailleurs que dans de la boue glissante.
Nous sommes allés jusqu'au portail ouvert sur la route départementale, Thorgal a regardé les poubelles effrayantes, nous avons fait quelques exercices pendant que des voitures passaient à proximité à toute allure. Thorgal a fait un bond lorsqu'un gros camion est passé, je l'ai remis à sa place fermement : il a raison d'avoir peur mais il ne doit pas se laisser aller à bouger... car c'est encore plus dangereux... ! Je l'ai récompensé lorsque des véhicules passaient et quand mon grand a été parfaitement connecté à moi, qu'il a oublié les véhicules, nous sommes revenus dans le haras. (Thorgal a l'habitude des voitures mais il n'aime jamais ce portail et ce bout de route : et puis, une petite séance d'habituation ou de rappel, ça ne fait jamais de mal !).

Nous sommes allés dans le petit manège et nous avons travaillé en liberté quelques minutes, au pas et au trot, les transitions à la voix, les cercles autour de moi sans que je bronche... 
C'était chouette, j'ai bien récompensé mon grand et après avoir mangé un petit truc ensembles, nous sommes rentrés au pré.

De retour à la maison, j'ai envoyé un message à l'ostéopathe en lui disant qu'il n'y avait plus de doute, Thorgalou avait besoin d'elle ! Elle m'a gentiment répondu qu'elle pouvait nous recevoir lundi : cool, j'étais dispo, ça tombait à pic.

*****


 *****

Lundi matin, je suis venue seule chercher Thorgal. J'étais en retard alors après avoir attelé le van, rempli les filets à foin, je me suis garée direct le long du pré et je suis allée chercher mon grand. Petit pansage rapide car il était bien boueux... Mon grand est monté nickel et pendant qu'il mangeait quelques floconnés au fond d'un seau, j'ai fermé l'arrière du van et je l'ai rejoint à l'avant (je procède comme ça quand je suis seule, ça permet de pouvoir tout faire tranquillement sans aucun soucis :)).
Départ, après presque 1h30 de route sans encombres malgré quelques zones de travaux, nous sommes arrivés à destination.
Je me suis garée, j'ai ouvert le pont, la barre, Thorgal a commencé à reculer, j'ai rouspété, il s'est arrêté à la moitié du pont, gentil cheval... ^^ Je suis allée à la tête le faire remonter, pour que ce soit clair ! Je l'ai titillé 2 minutes, jusqu'à ce que je puisse reculer à ses fesses et lui caresser la croupe, sans qu'il ne fasse un pas de reculer. Parfait, je suis revenue à sa tête et je l'ai bien récompensé, avant de lui proposer de descendre. C'est important de garder cette rigueur car je vais régulièrement être amenée à voyager seule avec lui, les embarquements et débarquements doivent se passer comme il faut ! 

Marie-Odile nous attendait, nous avons commencé par une petite auscultation pendant que nous avons discuté de son dernier livre, sorti récemment, écrit avec le Dr Pradier, et que je recommande vivement car je me le suis offert et il est vraiment top :


Elle a dessuite trouvé le blocage au postérieur droit de Thorgal... il n'y avait pas de doute ! Ce qui est bien, c'est qu'il n'y avait rien d'autre, tous les blocages qu'elle avait remis en place il y a deux mois, n'étaient plus là et Thorgalou s'était bien remusclé comme il fallait. Elle m'a dit qu'il était très bien ^^
Nous sommes allés faire marcher et trotter Thorgal 2 minutes pour qu'elle le voit en mouvement et voit sa magnifique queue complètement portée de travers... Puis sommes revenus dans le jardin pour la manipulation. 

Après une demie-heure bien sympathique, Thorgal est remonté parfaitement dans le van et nous sommes rentrés au haras. Le voyage s'est bien passé mais à un tiers de route, dans une chicane, Thorgal a fait un gros boucan, je pense qu'il a perdu l'équilibre et s'est rattrapé en tombant contre une paroi du van. Ca m'a inquiété et je me suis arrêtée plus loin : tout semblait aller bien, je l'ai récompensé... je lui ai fais mes excuses car même si je n'avais pas l'impression d'avoir pris la chicane rapidement, j'ai sans doute manqué de douceur, pour qu'il se fasse surprendre comme ça. C'est très rare que je l'entende bouger un pied ! 
Nous sommes repartis et j'ai été très attentive et lente le reste de la route, milles excuses aux automobilistes qui ont du pester derrière nous :p 

Au haras, le déchargement s'est très bien passé, Thorgalou a été parfait, je l'ai bien récompensé avec quelques floconnés avant de le faire descendre. Il avait beaucoup transpiré, il faisait très chaud pour la saison et entre les poils et le transport... (moi aussi cela dit, j'étais trempée, je m'étais habillée pour l'hiver et il faisait 20°C.... !). 
Je ne voulais pas ramener Thorgal au pré car il était quand même un peu inquiet et bien mouillé, je ne voulais pas qu'on se quitte là-dessus. Je l'ai amené marcher un peu, mon grand a eu peur d'un passage sous le porche où est rangé le foin, alors je l'ai fais passer et repasser dix fois jusqu'à ce qu'il soit indifférent. Nous sommes allés passer/nous arrêter dans une flaque d'eau... ça aussi c'est un exercice toujours bon à réviser, avec un cheval qui n'aime pas trop l'eau ^^
Au loin j'ai vu Christelle qui désherbait son paddock alors nous sommes allés la saluer. Thorgal a eu une peur bleue de sa brouette à mauvaises herbes... n'importe quoi, une brouette qu'il a vu des dizaines de fois... ! Il était encore un peu couillon du stress du transport ! J'ai ignoré son gros mouvement de recul et j'ai continué à avancer, mon grand m'a suivi en se sentant sans doute un peu bête, il est allé sentir la brouette... Il a pris une bouchée de ce qu'il y avait dedans, beurk ! Je lui ai sorti de la bouche, vraiment n'importe quoi !! 
J'ai discuté deux minutes avec Christelle pendant que Thorgal réclamait sans arrêt pour brouter... non, c'est non, et ce n'est pas parce que la veille, je l'avais autoriser à brouter exceptionnellement dix minutes après la séance (photo ci-dessus :p), qu'il devait croire qu'on allait le refaire aujourd'hui ! 
Je dois avouer que j'avais prévu de le laisser manger un peu, mais vu son insistance, il n'en était plus question ! Sinon les jours suivants allaient être de pire en pire !

Quand Thorgalou a été sage et immobile, je l'ai bien récompensé, j'ai salué Christelle et nous sommes rentrés tranquillement au pré. Je ne pouvais pas le faire travailler grand chose, juste après la visite ostéo, alors je me suis juste permise de lui demander quelques petits arrêts, au carré, depuis le pas. Très chouette, mon grand s'était détendu et il a été bien mignon sur toute la fin de la séance. Je l'ai laissé au pré à l'eau et je suis rentrée chez moi..
Maintenant, 3 jours de repos pour lui, j'ai hâte de reprendre nos activités avec un Thorgalou en forme !

1 commentaire:

lunnaful a dit…

il a l'air cool son livre, je fonce chez mon libraire ...!