mardi 30 juillet 2013


*****

Mercredi Joseph et moi avions prévu de faire une séance attelage pour se rafraîchir la mémoire avant la prestation mariage que nous avions samedi ! 
Finalement nous avons eu un peu la flemme et avons décidé de la reporter au lendemain. Nous sommes quand même venus au haras et avons eu la mauvaise surprise de trouver Thorgal sur 3 pattes, ou presque... Au début je n'ai pas compris pourquoi il trainait tant à venir me rejoindre : il venait très bien les derniers jours et là, il me regardait, se remettait à manger, j'avais beau l'appeler, courir, me rapprocher... ce qui d'habitude, le connecte et le motive à me rejoindre à fond, le laissait immobile...
Il a quand même fini par bouger quand je suis arrivée à 50m de lui et j'ai vite vu quel était le soucis : il ne posait quasiment plus son postérieur gauche, il avait beaucoup de mal à marcher... :(

Je suis allée le retrouver et je lui ai demandé pardon d'avoir essayé de le faire courir... J'ai regardé son membre sous toutes les coutures : aucune plaie, ni chaleur, ni douleur... J'ai regardé son pied : rien non plus... Je lui ai tordu un peu l'articulation du boulet dans tous les sens, je lui ai étiré la jambe vers l'avant, vers l'arrière... Il ne réagissait à rien et avait l'air d'avoir vraiment mal seulement pour le poser.
La dernière fois qu'il avait eu un soucis d'abcès ou de bleime (je n'ai jamais su....) à l'antérieur, j'avais acheté une pince à sonder pour les prochaines fois : je n'espérais pas en avoir besoin si vite...
Je n'avais pas ma pince sur moi alors j'ai câliné Thorgal et nous sommes repartis. Il arrivait à se déplacer doucement et comme le troupeau est stable et que Thorgal n'a pas d'ennemi, j'ai décidé de le laisser avec ses copains. Il est trop malheureux seul, et comme c'était sans doute un abcès, le fait de bouger n'allait pas empirer son problème (éventuellement l'obliger à compenser encore +, mais de toutes façons, là, il sera bon pour voir l'ostéo dès qu'il sera remis....).

De retour à la maison, j'ai prévenu les futurs mariés que nous devions accompagner samedi à l'église : sauf miracle, ça s'annonçait très mal pour le mariage.... :(

*****

Jeudi, je suis venue le matin avec Sophie, la tante de la future mariée. Sophie habite près du haras, elle a aussi un irish cob. Nous sommes venues au pré avec la pince à sonder. Thorgal boitait toujours aussi fort... J'ai eu du mal à lui prendre le pied car mon grand était agressé de toute part par les mouches et les taons, et il utilisait son pied malade pour les chasser (à défaut de le poser, il fallait bien qu'il serve à quelque chose !). Entre 2 attaques de taons, j'ai pu lui prendre et Sophie a sondé son pied rapidement : il réagissait en pince. Il réagissait doucement, mais clairement... Nous avons essayé sur l'antérieur opposé, pour voir s'il y avait une réaction : rien du tout. La piste de l'abcès semblait se confirmer.
Nous avons laissé Thorgal au pré et sommes allées faire bouillir des graines de lin chez Sophie. Sophie si tu lis ces mots : encore merci pour ton aide !!
Je suis ensuite revenue au pré et après avoir bien curé le pied (je n'ai rien vu d'anormal, hormis les lignes blanches un peu noires qu'il a sur tous les pieds depuis quelques semaines... je vous en avais déjà parlé !) et je lui ai mis une hipposandale, dans laquelle j'avais mis un sac plastique au fond, puis l'épaisse pâte de graines de lin bouillies. J'ai bien serré la guêtre et j'ai entouré de scotch pour être sure qu'il ne la perde pas... Plus qu'à attendre et espérer que l'abcès perce vite : nous étions à 2 jours du mariage, ça allait être très très chaud... :(

*****

Vendredi, Thorgal boitait légèrement moins, je l'ai sorti du pré pour la première fois depuis qu'il boitait et je l'ai amené à l'attache tranquillement. Il marchait très mal mais il n'était pas mécontent de me suivre.
Je lui ai retiré la chaussure, je lui ai lavé le pied dans un seau d'eau chaude et bétadine savon. Puis je lui ai remis sa chaussure avec un nouveau sac plastique et des graines de lin bouillies. Aucune trace d'abcès sous le pied, j'ai refais le test de la pince à sonder, il était toujours sensible au même endroit, en pince.
De retour au pré, je lui ai retiré le licol et je me suis éclipsée. Quand il a eu fini de boire, il a commencé à rejoindre ses copains : il a eu peur de je-ne-sais-quoi derrière lui et a fait une foulée de galop et quelques foulées de trot. Il boitait, mais ce n'était pas une cata et ça ne l'empêchait pas de se faire peur pour rien :p En tous cas, la vie en troupeau n'avait pas empiré sa boiterie et la piste de l'abcès était toujours la plus sure !
Quoi qu'il en soit, c'était mort pour la prestation mariage et nous avons été vraiment désolés de planter les mariés, si près du grand jour pour eux.... :(

*****

Samedi, je suis venue avec Joseph en fin de journée. Nous avons sorti Thorgal du pré, après que Joseph soit allé à la recherche de sa chaussure... Thorgal avait arraché la guêtre et perdu la boots, dommage :( J'ai trouvé des petits bouts de corne dans les vis et fermetures de la boots, j'espère qu'il ne l'a pas trimballée à moitié arrachée trop longtemps... et qu'il ne s'est pas fait peur ou mal. En tous cas, aucune trace de blessure ou bobo sur ses autres sabots ! Et puis, il commence à avoir l'habitude de perdre ses godasses :p

Les premiers pas hors du pré ont été très difficiles et j'ai eu peur que ça ai empiré, mais en fait il a juste été surpris, je pense, par la remise en route (il dormait dans son pré !). Après quelques foulées, il s'est mis à marcher presque normalement... j'étais super contente de cette évolution, même si on était encore loin de la guérison.

Toujours si sage, mon grand...
A l'attache, je lui ai lavé le pied dans un seau d'eau chaude et bétadine, et comme il n'y avait toujours aucune trace d'abcès, j'ai commencé à me demander si les traces noires dans sa ligne blanche n'était pas en train de lui causer une fourmilière qui pourrait expliquer la boiterie. J'ai donc commencé à gratter, à la rénette, tout le noir, sur toute la ligne blanche, parfois jusqu'à 1cm de profondeur. En pince, j'ai remarqué qu'une petite fissure partait en profondeur : s'il y a un abcès, il est surement au fond de cette fissure ! Après, la grande question reste à savoir, si c'est l'abcès qui a provoqué la fissure (en s'échappant ?), ou si c'est la fissure qui a permis à une saleté de s'introduire et donc, provoquer un abcès ? 
Comme Thorgal a les lignes blanches abîmées sur les 4 pieds, j'ai baigné et nettoyé de la même façon les 4 pieds... 

A l'attaque d'un antérieur...
J'ai ensuite mis du produit sous les 4 pieds, en particulier dans les lignes blanches, et nous avons ramené Thorgal au pré. Un véto venait d'arriver au haras mais quand je lui ai demandé si je pouvais lui montrer Thorgal, il m'a répondu qu'il n'avait pas le temps... je n'ai pas insisté.
Sur le retour au pré, Thorgal marchait toujours bien et même si on voit qu'il faisait attention à son pied, j'ai espoir que ça passe vite... Je vais attaquer ma dernière semaine de vacances et je suis désespérée de ne pas pouvoir en profiter pour progresser et bosser avec mon grand !! (bon cela dit, c'est pratique d'être dispo pour les soins aussi... !).
*****

Dimanche, même programme.... je me suis permise de demander deux minuscules exercices à Thorgalou : "oui", "non", bisou... pas besoin des pieds, pour faire ça :)
Lundi, je suis allée acheter du miel et après le bain de pied eau-chaude+bétadine habituel, j'ai enduit ses soles et lignes blanches du mélange de miel bio non-chauffé/bétadine, un bon remède contre les problèmes de pieds, en particulier fourmilières, paraît-il. Je ne suis vraiment pas sure que Thorgal souffre de ça, mais de toutes façons, si c'est un abcès il doit faire son chemin et je l'aide avec des granules homéopathiques (Hepar Sulfur 15CH et pyrogenium 5CH). Le mélange miel et bétadine est un très bon antiseptique/antibactérien/antifongique : ça ne peut que faire du bien !
La boiterie diminue chaque jour et depuis dimanche, Thorgal se met parfois en appui, au repos, sur le sabot douloureux... c'est bon signe !

En attendant que Thorgal se rétablisse, je profite du temps que j'ai pour travailler en tir à l'arc à pieds : parce que pour être un bon archer à cheval, il faut déjà essayer d'être un bon archer tout court !
J'ai acheté 3 cibles de tir au vol et nous faisons des petites séances de 20-30 minutes dans un triangle de pelouse inutilisé, à côté de chez nous. Joseph me lance les cibles et moi, j'essaye de les avoir ! Les tirs de Joseph sont souvent variés et l'exercice est difficile car elles ne sont pas très grandes. Mais je sais que quand je les aurai à tous les coups, j'aurai vraiment progressé !!
La première séance, je devais toucher environ 1 cible, pour 30 envoyées.... (eh oui !! :p). Mais bon ça me faisait travailler même quand je ne les touchais pas, de toutes façons en tir à l'arc instinctif (sans viser), il n'y a que l'entrainement et la répétition qui peuvent nous faire progresser !
Sur la 2ème séance c'était un peu mieux, et sur la 3ème séance, que nous avons filmée, j'ai touché à peu près 1 cible toutes les 6 cibles envoyées. Je ne pensais pas progresser si vite, nous étions contents ! Je vous mets le petit montage que j'ai fais, il n'y a pas Thorgalou mais parfois pour progresser à cheval, il faut savoir bosser sans lui ! :)

J'ai hâte de recommencer monté, pour voir ce que ces entrainements m'auront apporté. Je suis sure que mes tirs vont être beaucoup plus fluides et mieux toucher leur cible :)


*****

Aujourd'hui mardi, ses pieds étaient en meilleur état, les lignes blanches étaient toutes propres, presque plus de noir à retirer. J'ai creusé un peu + la ligne blanche du postérieur malade à l'endroit de la petite fissure, mais je ne veux pas aller plus loin car je doute fort que ce soit la base d'une fourmilière : je pense que si c'était le cas, ce serait beaucoup plus friable tout autour. Là, c'est vraiment une toute petite fissure qui part au milieu d'une corne "dure", je pense donc plutôt à la sortie d'un abcès. Je vais surveiller de près, continuer les soins et si jamais la boiterie revient, je ferai venir un maréchal pour éclaircir tout ça.

Je suis allée faire un tout petit tour en main avec Thorgal, de l'autre côté du haras, car j'en ai marre de ne le sortir du pré que pour l'amener faire les soins à l'attache ! Il est d'une patience incroyable et n'a pas l'air dérangé par les bains de pied, mais je me suis dis qu'un petit tour ne pouvait pas faire de mal, de toutes façons il marche à longueur de journées dans son pré. Cela m'a aussi permis de voir ses réactions sur les différents types de sol. Sur sol mou, il a bonne allure et ne boite plus au pas. Sur sol dur, il boite très légèrement encore, au pas, sur certaines foulées. Je lui ai demandé de trotter quelques foulées : il boitait encore bien ! Nous allons attendre patiemment.

 

J'envisage de lui faire un bon parage car la paroi dépasse bien et j'aimerai la ramener au niveau de la sole, pour supprimer les éventuelles pressions qui peuvent écarter la paroi de la sole (la paroi n'est pas faite pour porter toute seule le cheval sur des "échasses" !). Mais il faut que je fasse attention, car le fait de rapprocher la sole du sol, peut aussi aggraver la boiterie.

Depuis quelques jours, j'ai recommencé à complémenter Thorgal avec des floconnés (environ 2L chaque jour). Il y a beaucoup d'abcès au haras en ce moment, beaucoup de chevaux en ont eu un, deux... c'est sans doute lié aux soucis de foie qu'ont eu les chevaux cet hiver. Certains propriétaires pensent que cela vient du trèfle blanc qui envahit les prés et provoque, à grosse dose, des soucis de foie. Les chevaux ne peuvent plus fonctionner normalement et à défaut d'être drainées par le foie malade, les toxines sortent sous forme d'abcès, de gâle de boue, de dermites... (beaucoup de soucis de ce genre aussi, sur des chevaux qui n'en avaient jamais fait avant).
Bref, le fait de complémenter Thorgal avec de la bonne alimentation (floconnés de bonne qualité : je lui donne toujours du strucomix sensitive, de la marque Cavalor) permet de contrer un peu la partie de l'alimentation mauvaise qu'il reçoit en broutant, puisqu'il puise aussi ses besoins dans l'autre source d'alimentation. Je rajoute à sa ration un peu de biotine (je n'y crois qu'à moitié, mais bon, au pire ça ne pourra pas faire de mal !) et un peu d'ail en poudre (renfort des défenses immunitaires, drainage des toxines,...). Pour finir, j'ai racheté une belle pierre à sel à Thorgalou : il est très demandeur en ce moment, et il ne faut pas négliger les besoins et les demandes d'un cheval malade !

1 commentaire:

Tayci Ferrat a dit…

Et bien ces que l'alimentation peut effectivement avoir de bonnes ou de mauvaises réactions sur la santé de nos bêtes !!